Les Automates anciens

À leur retour en France, les Croisés introduisent
dans notre pays les premiers automates, ce qui donne idée aux horlogers de faire sonner les heures des beffrois par un grand personnage animé : Jacques Marteau,
dit “JACQUEMART”.

Lors de la Renaissance, Nuremberg se spécialise dans la fabrication d’automates, boîtes à musique, et théâtres miniatures. Le 18ème siècle fut entre tous celui de l’automate et des ingénieurs, tel Jacques de Vaucanson né en 1709 à Grenoble qui porta la technique de l’automate à son plus haut niveau.
Ses pièces les plus célèbres furent : “Le Joueur de Flûte Traversière”, son Joueur de Galoubet ainsi que son célèbre Canard qui mangeait et digérait. Sa renommée atteignit l’Europe entière. Jamais à aucun moment la mode des automates ne fut aussi grande qu’au 18ème siècle. Dans les salons, ce n’étaient que boîtes à musique, tabatières à oiseau chanteur, personnages animés et scènes à plusieurs figurines.
A la fin du 19ème siècle, les automates devinrent plus réalistes et certains constructeurs tels que Lambert, Vichy-Paris, Phalibois, Decamps, réalisèrent des prouesses d’imagination.
Ce fut vers cette époque que l’on osa construire pour la saison de Noël, dans les grands magasins, des vitrines animées comprenant des
centaines de personnages en mouvement.


Automates de l'égypte antique

Les Automates historiques

Profitant de son implantation à La Rochelle, ville riche en histoire, le musée retrace à travers ses automates quelques dates qui ont marqué.



Les Automates publicitaires


L'avènement de l'électricité a largement contribué au renouveau du monde des automates. Grâce au moteur électrique,le jouet de salon précieux, se transforme en objet publicitaire,
Il s’accorde avec l'air du temps de ce début du XIXème siècle qui s'ouvre à l'industrie et au commerce.



Les Vitrines animées


Les vitrines animées sont construites spécialement pour les grands magasins où elles drainent pour les fêtes de Noël un public important.